Oncologie humaine

Le cancer est une maladie particulièrement complexe, qui peut toucher directement ou indirectement chacun d’entre nous. Les statistiques parlent d’elles-mêmes : le cancer est responsable d’un décès sur 8 (12%) (Word Cancer Report, 2014). La proportion des décès causés par le cancer varient de 4% (en Afrique), à 21-24% (dans les pays industrialisés). Ces statistiques effrayantes masquent l’énorme succès des traitements modernes : en réalité, la moitié des personnes atteintes d’un cancer dans les pays développés survivent à leur maladie pendant 10 ans ou plus.
Les principales thérapies pour combattre le cancer sont la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, et depuis peu l’immunothérapie. Il n’est pas exagéré de dire que les progrès majeurs réalisés durant les dernières années proviennent du développement de nouvelles molécules.
A Ecrins Therapeutics, notre mission est de développer de nouvelles molécules anti-cancéreuses. Notre programme principal concerne ET-D5, une petite molécule que nous avons découverte et que nous développons pour différentes indications en oncologie. ET-D5 est une nouvelle entité chimique qui peut être administrée par voie orale ou en intraveineuse.

Mécanisme d’action d’ET-D5

ET-D5 est une molécule avec des propriétés anti-mitotique et anti-vasculaire qui cible une protéine originale, impliquée dans la progression du cancer. En effet, contrairement à de nombreux composés anti-vasculaires, ET-D5 ne cible pas la tubuline ou des protéines kinase, mais une protéine phosphatase (PP1). ET-D5 est « first-in-class », c’est-à-dire que c’est la première molécule en développement ciblant PP1. L’inhibition de PP1 par ET-D5 conduit à la destruction des vaisseaux sanguins alimentant la tumeur, ce qui prive les cellules cancéreuses d’oxygène et de nutriments, provoquant une nécrose intra-tumorale massive (voir figure de droite). ET-D5 cible aussi les cellules cancéreuses directement en bloquant leur division (arrêt mitotique) induisant la mort cellulaire. Plus important encore, le candidat-médicament ET-D5 présente des propriétés pharmacologiques intéressantes, un bon profil de toxicité, et est actif lorsqu’il est administré par voie orale.

Développement d’ET-D5 en oncologie humaine

La molécule ET-D5 a été découverte, développée et optimisée à partir de notre algorithme de criblage phénotypique. Sur des modèles animaux, ET-D5 administré par voie orale, a montré d’excellentes propriétés anti-tumorales. Des études de formulation et la toxicologie réglementaire ont été réalisées avec succès, ouvrant la porte au premier essai clinique chez l’homme.